Vie

Longevity : vieillir en bonne santé, mode d'emploi

Michael Wäger Michael Wäger
de Michael Wäger, BSc, MSc
le 15.04.2024
Longevity Longevity

Grâce à la médecine moderne, la longévité et la jeunesse éternelle ne sont plus seulement une question de génétique ou de chance pure. C’est un art autant qu’une science que chacun d’entre nous peut apprendre et appliquer au quotidien afin de vivre dans le meilleur état de santé possible. Cette évolution est résumée sous le terme de Longevity et décrit un monde où la sagesse de l’âge va de pair avec la vitalité de la jeunesse. Vous trouverez ici une perspective globale sur ce que ça signifie vraiment de vivre une vie longue en bonne santé et découvrirez comment de petits changements de la vie quotidienne peuvent y contribuer.

Définition : Qu’est-ce que la Longevity ?

Le terme Longevity désigne en français la longévité. Cette tendance est basée sur le concept d'une vie longue, saine et active. Tandis que pour beaucoup le terme longévité désigne simplement une vie plus longue que l’espérance de vie moyenne, la Longevity englobe au sens large la qualité de vie, la santé, la vitalité et le bien-être qui doivent être préservés même à un âge avancé. Il ne s’agit donc pas seulement de maximiser le nombre d’années, mais surtout de maintenir la forme physique et mentale à un niveau élevé jusqu’à un âge avancé.

Voir les produits Longevity

Vieillir en bonne santé : 12 processus clés du vieillissement

Le vieillissement est influencé par un réseau complexe de changements biologiques ; les 12 processus clés du vieillissement.

Usure des télomères

Avec l’âge, les extrémités des chromosomes, les télomères, deviennent plus courtes et ne peuvent plus protéger l’ADN. Cela peut augmenter la probabilité d’une instabilité génomique et affecter la fonction cellulaire.

Perturbation de la communication intercellulaire

Les cellules interagissent entre autres par la transduction, la transmission de signaux à certains récepteurs où les ceux-ci sont transformés. Les signaux extracellulaires sont ainsi transformés en réactions cellulaires spécifiques. Toutefois, cette communication est souvent plus difficile avec l’âge et devient plus susceptible aux erreurs.

Instabilité génomique

Le génome est l’ensemble de notre patrimoine génétique et comprend toutes les informations génétiques dans une cellule. L’ADN est le support en spirale de l’information génétique. L’ADN est endommagé par des mutations causées par des facteurs environnementaux tels que le stress oxydatif ou par la perte d’efficacité des mécanismes de réparation de l’ADN. Cela touche également nos cellules souches, qui sont responsables du renouvellement général des tissus et de la formation de nouveaux tissus. L’ADN endommagé peut entraîner une perturbation de la fonction cellulaire qui altère le bon fonctionnement des tissus et des organes.

Sénescence cellulaire

Les cellules sénescentes sont des cellules autrefois saines qui ne peuvent plus se diviser en raison de leur âge avancé. Elles secrètent des substances qui endommagent les cellules saines environnantes. Ces cellules, appelées cellules zombies, se multiplient avec l’âge et entraînent des lésions des tissus et des organes.

Dysbiose

Le microbiome est la totalité des micro-organismes, comme les bactéries, les virus et autres, présents dans notre corps. Aujourd’hui, on sait que nous vivons en symbiose étroite avec nos bactéries. Elles ont un impact sur notre état de santé et ont en conséquence une influence importante sur notre système immunitaire. Avec l'âge, les dysbioses, des perturbations de la communauté microbienne normale, deviennent de plus en plus fréquentes. Ainsi augmente dans le même temps le risque de maladies neurodégénératives ou cardiovasculaires.

Modifications épigénétiques

L’épigénome est la machinerie moléculaire qui régule l’activité de nos gènes. Nos gènes sont activés et désactivés par ce qu’on appelle la méthylation. En vieillissant, ce processus régulateur se déteriore. Certains gènes utiles sont ainsi désactivés alors qu’ils devraient être activés, et des gènes pouvant causer des problèmes peuvent être malheureusement activés.

Inflammations chroniques

Le vieillissement apporte une multiplication des inflammations chroniques qui peuvent être influencées par le style de vie. Ces inflammations favorisent les maladies liées à l’âge, notamment les maladies cardiovasculaires, le diabète et les maladies neurodégénératives.

Dysfonctions mitochondriales

La dysfonction mitochondriale joue un rôle essentiel dans la recherche sur le vieillissement. Avec l’âge, des troubles de la fonction mitochondriale peuvent apparaître, provoquant des potentielles réactions inflammatoires. Ces inflammations endommagent à leur tour les mitochondries, ce qui peut créer un cercle vicieux et contribuer à une série de problèmes de santé.

Perte de la fonction protéostasique

Idéalement, les protéines sont toujours correctement pliées dans une cellule et disponibles en quantité appropriée. Des études montrent toutefois que la protéostase change avec l’âge. Le pliage des protéines devient souvent défectueux avec l’âge. Cela s’accompagne d’une perte de la fonction protéostasique qui contribue au développement de nombreuses maladies liées à l’âge telles que la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson et la cataracte.

Dérégulation de la sensibilité aux nutriments

Avec l’âge, nos cellules sont moins perceptives des signaux nutritifs, ce qui réduit leur capacité à utiliser de l’énergie et à la produire. Une diminution de l’énergie et des troubles métaboliques peuvent être des conséquences.

Épuisement des cellules souches

Avec l’âge, les cellules souches perdent leur fonction ou meurent. Étant donné que les cellules souches sont responsables de la production de nouvelles copies de nos cellules, une baisse du nombre de cellules souches ou des cellules souches dysfonctionnelles ont pour conséquence une moins bonne régénération et préservation de nos tissus.

Désactivation de la macroautophagie

Une désactivation de la macroautophagie survient lorsque les cellules d’un corps ne sont pas en mesure de procéder au nettoyage cellulaire. Cela entraîne une accumulation de composants cellulaires endommagés ou dysfonctionnels et est associé aux cancers ainsi quà des troubles métaboliques et neurologiques.

Conseils pour vieillir en bonne santé : Vieillir en forme et en bonne santé

Le secret d’une vie longue et accomplie réside non seulement dans la prolongation de la durée de vie, mais aussi dans la qualité de ces années supplémentaires. Ceux qui se préoccupent de leur santé peuvent créer les conditions idéales pour vivre en forme à un âge avancé.

Contrer le vieillissement de la peau

De nombreuses personnes veulent également serrer la vis aux signes de vieillissement visibles. Bien qu’il n’y ait aucune arme miracle contre le vieillissement de la peau, celui-ci peut être impacté positivement à un certain degré. Les substances telles que l’acide hyaluronique et le collagène contribuent entre autres à combattre le vieillissement prématuré de la peau.

biogena-line
BIOGENA AESTHETICS Vegan Hyaluron Beauty Bundle
HYALURON & PROCOLLAGEN+ Superior et BIOGENA moments - BEAUTY BITES dans un joli coffret cadeau
Voir le produit
125,90 €
AESTHETICS Hyaluron Bundle

Favoriser l’autophagie et freiner le processus naturel de vieillissement des cellules

Avec la spermidine, une cellulose naturelle, la science a fait des progrès significatifs dans son objectif de vieillir en bonne santé. Des études actuelles montrent que la spermidine combat les changements cellulaires liés à l’âge. Elle est étroitement liée à la croissance cellulaire et aux fonctions cellulaires et permet de maintenir les cellules fraîches et fonctionnelles en stimulant leur processus de nettoyage. Toutefois, avec l’âge, la disponibilité de la spermidine dans nos cellules diminue, ce qui entraîne une baisse de la vitalité cellulaire et augmente le risque de maladies liées à l’âge telles que les maladies cardiovasculaires et la démence. Les chercheurs pensent que la spermidine a le potentiel de ralentir le processus de vieillissement naturel des cellules et d’atténuer les maladies liées à l’âge.

biogena-line
Spermidin CellImmun®
Préparation combinée intelligente de spermidine premium avec du zinc & de l'astaxanthine - le soutien intelligent pour les cellules et le système immunitaire avec l'effet "cellules fraîches"
Voir le produit
94,90 €
Spermidin CellImmun®

Combattre la sénescence cellulaire et les manifestations du vieillissement

La fisétine et la quercétine ont des propriétés remarquables dans le domaine de l’anti-aging. Des recherches suggèrent que la fisétine est un sénolytique naturel efficace qui épaule la quercétine dans le domaine de l’anti-aging. Les sénolytiques lancent la dégradation des cellules sénescentes (anciennes, endommagées) qui, sinon, provoqueraient un grand nombre de phénomènes liés au vieillissement.

biogena-line
SenoCetin active Gold
Complexe spécial à action sénolytique avec fisétine et quercétine pour la réduction des cellules sénescentes
Voir le produit
99,90 €
SenoCetin active - 60 Kapseln

Un sommeil sain pour favoriser l’autophagie

Il existe des méthodes efficaces pour favoriser l’autophagie de notre corps, et le sommeil est particulièrement prometteur dans ce domaine. Pendant le sommeil, le système glymphatique s’active dans le cerveau et évacue les déchets de la journée. Le sommeil a longtemps été négligé en médecine, mais aujourd’hui on sait qu’il est essentiel pour une bonne santé. En effet, un manque de sommeil durable peut entraver l’évacuation des déchets cellulaires et augmenter le risque de maladie d’Alzheimer. Ici, pour on peut avoir recours à la spermidine pour aider le corps.

Aider les mitochondries et maintenir l’énergie cellulaire

L’exercice est considéré comme une méthode efficace contre le vieillissement car il soutient directement les mitochondries, les centrales des cellules. Celles-ci sont jouent un rôle crucial dans l’approvisionnement énergétique de notre corps ; par exemple, une cellule cardiaque contient environ 5 000 de ces centrales énergétiques. Les cellules nerveuses, hépatiques et sensorielles sont également riches en mitochondries. Mais le fait que les mitochondries présentent des signes de fatigue dès 25 ans est problématique. Les substances telles que le calcium, la glycine et l’alpha-kétoglutarate peuvent aider à maintenir la fonction et l’efficacité des mitochondries et ainsi à optimiser la production d’énergie cellulaire. EpiG stabilize Gold de BIOGENA contribue par exemple à inhiber la méthylation de l’ADN et à favoriser la déméthylation de l’ADN.

biogena-line
EpiG stabilize
Complexe spécial Longevity avec alpha-cétoglutarate et précieux polyphénols issus d'extraits de thé vert, combinés à de fortes doses de niacine, de calcium et d'acide folique pour favoriser un vieillissement en bonne santé
Voir le produit
46,90 €
EpiG stabilize - 60 Kapseln
biogena-line
Best Age Superior 
Alimentation premium anti-âge avec 24 substances vitales de haute qualité - développée selon les dernières découvertes de la recherche sur la longévité
Voir le produit
149,90 €
Best Age Superior - 180 Kapseln

Le vieillissement biologique désigne le processus par lequel le corps humain perd en fonctionnalité et en structure avec le temps. Le processus naturel de vieillissement comprend toute une série de mécanismes biologiques qui entraînent une baisse progressive des performances physiques. Parmi ces mécanismes, on compte la dégradation cellulaire, les lésions de lADN, les changements hormonaux et la dégradation des tissus. Ces modifications entraînent une diminution de la capacité physiologique du corps, augmentant la sensibilité aux maladies et aux problèmes de santé.

La recherche dans le domaine de la longévité (Longevity) vise à approfondir la compréhension de ces processus de vieillissement et à développer des stratégies pour améliorer la qualité de vie des personnes âgées et minimiser l’apparition de maladies liées à l’âge.

L’anti-aging (angl. pour « contre le vieillissement ») comprend les mesures ayant pour objectif d’éviter, de réduire ou de ralentir les processus de vieillissement et les symptômes concomitants négatifs (comme par ex. les maladies chroniques) par la prévention, le dépistage précoce et la thérapie. Cela permet ainsi d’allonger la durée de vie et d’améliorer la qualité de vie lors des dernières années.

Les gènes jouent un rôle important, mais ne déterminent pas seuls notre espérance de vie. D’après les estimations, les facteurs génétiques contribuent environ à 25 % à la durée de vie d’un individu. Bien que le patrimoine génétique de certains leur donnent une probabilité plus élevée de devenir vieux, des résultats de recherches montrent que le mode de vie et les facteurs environnementaux sont responsables pour la majeure partie des variations de la durée de vie.

On suppose que le mode de vie dans les huit premières décades a une influence plus importante sur la santé et la durée de vie que la génétique. Ce n’est que chez les personnes de plus de 80 ans que la génétique semble jouer un rôle plus important vivre en bonne santé. Pour les centenaires, c’est le cas jusqu’à 33 % pour les femmes et 48 % pour les hommes. Il faut toutefois tenir compte du fait que l’évolution des différences individuelles dans la santé et donc la longévité résulte de l’interaction dynamique entre les variations génétiques et celles de l’environnement.

Compte tenu des progrès de la médecine, des soins de santé et de la prise de conscience croissante de l’importance de modes de vie sains, il est probable que l’espérance de vie moyenne continuera d’augmenter. Les innovations dans le traitement des maladies chroniques ainsi que le développement d’une médecine personnalisée et de stratégies de prévention plus efficaces peuvent contribuer à prolonger la vie et à améliorer la qualité de vie à un âge avancé. Toutefois, le potentiel d’une vie plus longue dépend également des facteurs socio-économiques, de l’accès aux soins de santé et des défis globaux comme la pollution environnementale et le changement climatique.

Littérature complémentaire :

Brooks-Wilson, A. R. 2013. Genetics of healthy aging and longevity. Human genetics. 132:1323–1338.

Caruso, C. et al. 2022. How Important Are Genes to Achieve Longevity? Int J Mol Sci. 23(10):5635.

Chakravarti, D. et al. 2021. Telomeres: history, health, and hallmarks of aging. Cell. 184(2):306–322.

Sinclair, D. A., LaPlante, M. D. 2020. Das Ende des Alterns – Die revolutionäre Medizin von morgen. Dumont-Verlag.

Haas, R. H. 2019. Mitochondrial dysfunction in aging and diseases of aging. Biology. 8(2):48.

López-Otín, C. et al. 2023. Hallmarks of aging: An expanding universe. Cell. 186(2):243–278.

López-Otín, C. et al. 2016. Metabolic control of longevity. Cell. 166(4):802–821.

Mi, L., et al. 2022. The mechanism of stem cell aging. Stem Cell Rev Rep. 18(4):1281–1293.

Pagiatakis, C. et al. 2021. Epigenetics of aging and disease: a brief overview. Aging Clin Exp Res. 33:737–745.

Sameri, S. et al. 2020. Stem cell aging in lifespan and disease: a state-of-the-art review. Curr Stem Cell Res Ther. 15(4):362–378.

Saul, D., Kosinsky, R. L. 2021. Epigenetics of aging and aging-associated diseases. Int J Mol Sci. 22(1):401.

Voelpel, S., González y Fandiño, A. 2020. Die Jungbrunnen-Formel – Wie wir bis ins hohe Alter gesund bleiben. Rowohlt/Polaris-Verlag.

Autres articles
Tout sur le collagène
Actuellement, le collagène est dans toutes les bouches, particulièrement dans le domaine de la beauté et du bien-être : cette protéine structurale rendrait notre peau plus lisse, nos articulations plus résistantes et affinerait notre...
Tout sur la quercétine - effets, besoins, prise & dosage
La quercétine est un colorant naturel jaune citron qui se retrouve dans de nombreuses plantes. En raison de ses effets positifs profonds sur la santé humaine, ce flavonoïde est revenu au cœur des recherches scientifiques. Mais quels sont les...
Exercice physique et sirtuine : Une voie pour une forme physique juvénile
Chez l’être humain, le vieillissement est caractérisé par une diminution de la forme physique. Tandis que ce processus insidieux ne se remarque souvent pas au quotidien, nous ressentons généralement dans les efforts physiques que nous avions...