Intestin et digestion

Plus de 7,5 milliards de personnes vivent sur notre planète et pourtant, nous sommes tous uniques dans notre être. Dans ce sens, la diversité individuelle règne aussi dans l'intestin. Sa flore est en effet unique pour chaque individu. Mais qu'est-ce qui le rend si fascinant ?

biogena-line
13 de 13 résultats affichés

Intestin & digestion

Environ 100 billions de bactéries travaillent chaque jour 24 heures sur 24 dans l'intestin des personnes en bonne santé. Cet organe gère bien plus que la digestion des aliments. Un intestin correctement alimenté contribue à notre bien-être

Au début était l’intestin : histoire & fonction

La fonction de l’intestin grêle : Son rôle dans la digestion

Notre appareil digestif est le système d’organes le plus ancien du corps, du point de vue développemental. Autant dire que les êtres humains se sont développés autour de leur digestion. L’intestin grêle joue probablement le rôle principal dans la digestion quotidienne. Car c’est précisément ici que les micronutriments et les macronutriments passent dans l’organisme, après que les fluides digestifs ont réalisé le travail préliminaire en amont.

Pour obtenir la surface d’absorption optimale, la nature a tout prévu en démultipliant la surface interne de l’intestin grêle. La muqueuse se déploie ainsi en millions de plis de quelques millimètres (villosités intestinales) dont la peau se renfle pour former des microvillosités. Grâce à cette « technique de pli », l’intestin grêle d’env. quatre à six mètres a ainsi une surface totale presque équivalente à un court de tennis (env. 250 m²), suffisante pour absorber les nutriments essentiels et les transmettre aux voies sanguines et lymphatiques.

La fonction du gros intestin ; qu’est-ce qu’il s’y passe dedans ?

Le gros intestin est considéré comme le siège de la flore intestinale (= microbiome). Des milliards de bactéries intestinales s’installent sur les restes de nourriture non digérée et aident à les transformer en selles. Afin de « gérer » l’équilibre de liquides du corps, lors du passage dans le gros intestin l’eau est constamment retirée des restes de nourriture et redirigée dans le sang. À l’inverse, les cellules bécher présentes dans la muqueuse intestinale et produisant du mucus assurent la lubrification nécessaire des selles en formation. Pour finir, les selles presque entièrement vidées de nutriments sont transportées vers la sortie, l’anus. Le « produit final » que notre corps laisse est encore composé d’environ 75 % d’eau, tandis que la graisse, la cellulose, les particules conjonctives et une grande quantité de bactéries intestinales (plus de la moitié de la masse sèche) constituent les éléments solides.


POUR SOUTENIR LA MUQUEUSE INTESTINALE

Mucosa Formula® de Biogena contient une combinaison d’ingrédients dans un dosage optimisé des substances les unes par rapport autres à base d’acide aminé L-glutamine, d’extraits spéciaux de plantes et de micronutriments pertinents, et soutient ainsi les besoins de la muqueuse intestinale.

Pour soutenir les fonctions de la muqueuse et la division cellulaire, comme contribution nutritionnelle et physiologique pour le système immunitaire et pour soutenir les mécanismes de protection antioxydants.

Voir le produit

Pour faire court : Quelle longueur fait l’intestin ?

C’est un véritable miracle de pliage qui prend place dans notre abdomen : Avec 4 à 6 mètres de long et pas moins de 250 m² de surface (la taille d’un court de tennis), l’intestin vous impressionnera en chiffres.

Le cerveau digestif – une tête intelligente!

Avant que la nature ne décide de former un cerveau comme centrale de commande pour les organismes complexes, la première structure de neurones était l’appareil digestif. Celui-ci était doté de muscles, de muqueuses et de cellules immunitaires. Le cerveau digestif issu de l’évolution de cette structure originelle compte environ 100 à 200 millions de neurones qui sillonnent les couches musculaires de la paroi intestinale. En comparaison, un chien, animal très intelligent s’il en est, n’a que 160 millions de neurones dans son cortex cérébral. Vous voyez que notre ventre est vraiment très intelligent. Pour accomplir sa tâche principale, la digestion, il n’a pas besoin du cerveau et prend le contrôle dès l’ingestion. Toutefois, les deux centres intelligents ne peuvent se passer l’un de l’autre et échangent constamment.

Vous en découvrirez plus sur la relation entre le ventre et le cerveau ainsi que sur l’effet du stress sur la flore intestinale dans notre article de blog « L’axe cerveau-intestins ». 

Lire maintenant

L’univers fabuleux de la flore intestinale...

On ne trouve que peu de bactéries dans l’intestin grêle, tandis que le gros intestin accueille une multitude de bactéries: Les un à deux kilos de flore intestinale (ou microbiome) se composent d’au moins 500 à 1000 espèces de bactéries, soit environ 100 000 milliards de germes différents.

Les minuscules habitants de la muqueuse intestinale ont différentes tâches: Ils digèrent les fibres alimentaires et produisent des substances qui fournissent de l’énergie à la couche supérieure de la muqueuse intestinale. Ils forment une barrière protectrice contre les mauvaises germes et les empêchent de pénétrer dans le corps. La flore intestinale a également des interactions avec le système immunitaire de l’intestin. Elle entraîne les cellules immunitaires et stimule la formation de substances de défense qui bénéficient non seulement à l’intestin, mais aussi à d’autres parties du corps, par ex. les muqueuses nasales. Ainsi, l’intestin est une partie importante du réseau immunologique: Le gros intestin et l’intestin grêle hébergent 70 % des cellules immunitaires et près de 80 % des réactions immunitaires.

Mais la diversité de nos bactéries intestinales est en danger. Les peuples primitifs, par ex. dans la région de l’Amazone, possèdent de nombreuses bactéries intestinales différentes. En revanche, dans les pays civilisés, les êtres humains ont déjà perdu quarante pour cent de a diversité d’espèces dans la flore intestinale en raison de leurs habitudes alimentaires et leur mode de vie. C’est pourquoi il est d’autant plus important d’accorder une attention particulière à l’intestin et à ses habitants.

Omni Lactis® 20 Gold
Il se passe beaucoup de choses dans nos intestins : la flore intestinale, aussi appelée microbiome, la colonise. Bien qu'il n'y ait que quelques bactéries dans l'intestin grêle, le gros intestin est recouvert d'une pelouse bactérienne dense. Biogena Omni Lactis® 20 Gold est l'un des leaders dans le segment des produits de qualité pour les bactéries lactiques.

Voir le produit

Quand l’intestin va, tout va : Que pouvons-nous faire concrètement pour le bien-être de notre intestin et de ses colocataires ?

L’intestin est à l’origine de la vie, pas seulement du point de vue développemental, mais aussi en ce qui concerne notre bien-être et notre santé. Ce qui plaît tout particulièrement à notre intestin :

  • Une alimentation saine et riche en nutriments 

  • De l’exercice physique

Une alimentation et des nutriments bons pour l’intestin

L’alimentation préservant l’intestin est végétale, locale, variée, non transformée et biologique.

Le mouvement maintient l’intestin en forme

Ceux qui font régulièrement du sport gardent leur intestin en forme. Il est mieux irrigué et la nourriture est transportée plus rapidement. C’est significatif, car si l’alimentation nécessite trop de temps pour traverser l’intestin, les substances nocives peuvent également rester plus longtemps. Une activité physique régulière (au moins 30 minutes par jour) pousse l’intestin à atteindre son plus haut niveau de performance. Lors d’une activité sportive intense, le système nerveux sympathique est activé, ce qui est responsable de l’augmentation de la tension artérielle et du rythme cardiaque et inhibe la digestion. Lors d’une activité sportive modérée, le parasympathique est activé, améliorant la circulation de l’intestin et la motricité intestinale.

Différentes études confirment les effets positifs de l’activité sportive sur notre flore intestinale. D’une part, la diversité des micro-organismes dans l’intestin augmente, ainsi que, d’autre part, la gamme de métabolites microbiens comme par exemple le butyrate. Un poids normal et de l’exercice physique régulier sont donc des conditions importantes pour une intestin en pleine forme.

Vous voulez en savoir plus ? Vous trouverez dans l’article suivant des astuces et un guide permettant de voir à quoi un soin actif de l’intestin peut ressembler :

Assainissement de l’intestin : du nettoyage de l’intestin au développement intestinal