Vie

Mascné : Lorsque la peau a une réaction irritée au port du masque

de Mag. Margit Weichselbraun
le 24.08.2021
Mascné : Lorsque la peau a une réaction irritée au port du masque Mascné : Lorsque la peau a une réaction irritée au port du masque

Le néologisme mascné – une combinaison de « Masque » et « acné » – conquiert le monde des cosmétiques. Cette protection du nez et de la bouche empêche les coronavirus et autres agents pathogènes de pénétrer dans le corps, mais le port fréquent du masque peut mettre la peau en danger. Nous étudions le nouveau phénomène de la mascné et nous vous révélons comment soulager la peau stressée sous le masque.

Qu’est-ce que la mascné ?

La protection du nez et de la bouche : Loin des gros titres il y a deux ans, le masque est devenu aujourd’hui l’un des principaux piliers de la lutte contre la pandémie. Dans la vie de tous les jours avec le coronavirus, le mieux est d’en avoir toujours à portée de main. Toutefois, si on le porte en permanence, il peut laisser des traces sur la peau. Des zones sèches, des empreintes, des irritations et des rougeurs se manifestent dans les zones cutanées où le masque est posé et sont caractérisés par le terme de mascné.

Comment la mascné apparaît-elle ?

Une protection du nez et de la bouche, quel que soit le matériau et la coupe, peut déséquilibrer la peau sensible du visage. Les facteurs suivants jouent un rôle important pour la mascné :

Forces mécaniques

Le masque frotte sur les zones cutanées sous-jacentes et exerce une pression sur celles-ci. Cela peut entraîner des micro-fissures dans la barrière cutanée et ouvrir la voie aux germes et aux saletés.

Climat chaud et humide

Sous le masque, l’air chaud et humide s’accumule et les zones de peau couvertes transpirent plus rapidement. L’humidité élevée de l’air renforce le frottement dû au masque ; la couche protectrice de corne protectrice de la peau se dégrade et peut servir de couveuse pour les bactéries et les champignons.

Indice pH modifié

Le port du masque peut faire glisser l’indice pH de la surface de la peau ; la peau peut abîmer son film protecteur anti-acide naturel.

Résultat possible : La peau souffre ou devient même folle. Les peaux particulièrement sensibles réagissent généralement agressivement, mais même une belle peau peut être troublée.

Hygiène des masques – l’alpha et l’oméga contre la mascné

Les masques de protection contaminés sont considérés comme un ressort importants pour la formation de la mascné. Il est d’autant plus important de veiller à un bien entretenir et manipuler correctement le masque :

  • Remplacez chaque jour la protection de votre bouche par un masque neuf ou fraîchement lavé.
  • Changez toujours le masque si celui-ci est humide.
  • Protégez votre bouche et votre nez des saletés et des bactéries. Après utilisation, ramenez–le à la maison dans un petit sac en tissu ou en plastique.
  • Après avoir porté un masque FFP2, celui-ci doit être aéré pendant sept jours à l’air sec et réutilisé au maximum cinq fois.
  • Les masques en tissu doivent être à 100 % en coton et idéalement lavés à 60 °C sans adoucissant avec de la lessive hypoallergénique.

Mascné : Les meilleurs conseils pour lutter contre les symptômes cutanés désagréables

C’est justement lorsque la protection de la bouche et du nez se transforme en un it-piece quotidien, la peau en-dessous devrait être soignée et nourrie. Les conseils suivants peuvent aider la peau de votre visage à conserver sa forme malgré le masque.

  • Le gage de pureté. Nettoyez la peau de votre visage avant et après avoir porté le masque pour éliminer les salissures, la sueur et le maquillage.
  • Supprimer la soif. Donnez à votre peau des crèmes hydratantes pour le visage pour renforcer la fonction naturelle de votre peau. Au plus tard une demi-heure avant d’enfiler un masque, appliquez une couche fine de soin hydratant. Bien entendu, votre peau sera heureuse également de recevoir suffisamment de liquide sous forme d’eau potable ou de boissons non sucrées.
  • Micro-nutriments : Teint à la carte. Soulagez également abondamment votre peau de l’intérieur. Alors que les crèmes et les lotions ne soignent qu’à l’extérieur, les micronutriments peuvent aider de l’intérieur. Dans ce contexte, une alimentation équilibrée et riche en nutriments représente une part importante de la routine de beauté quotidienne. Certains micronutriments comme le zinc et les vitamines A et C, contribuent à maintenir une peau normale et donc à une barrière cutanée naturellement intacte.
  • Rien au-dessus. Le masque facial et le maquillage ne sont pas une bonne combinaison. Le maquillage peut obstruer les pores ; les pigments de couleur peuvent pénétrer dans la peau par de petites blessures microscopiques et y causer des irritations. Les porteurs de masques devraient donc adopter la devise « moins c’est plus » et renoncer au maquillage.
  • Une léthargie nourrissante. Offrez à votre peau suffisamment de sommeil et un soin nocturne sélectionné. Ainsi, cet organe sensible pourra mieux se régénérer, pour bien démarrer la journée même avec le masque.
biogena-line
Biogena AkutHaut® Balance

Connaissez-vous déjà notre produit AkutHaut® Balance ? La toute nouvelle préparation premium de la marque peut, grâce à sa composition unique, aider à préserver un teint équilibré de la peau de l’intérieur. Alors que le zinc et les vitamines A et C contribuent au maintien d’une peau saine, des ingrédients sélectionnés issus de la levure, de l’encens et des pépins de raisin complètent la nouvelle formule développée pour la peau.

AkutHaut® Balance
41,90 €
AkutHaut® Balance

Littérature sur demande auprès de l’auteur.

Autres articles
L’acné : Qu’est-ce que c’est et que faire pour la combattre ?
Elle est là au bal de l’école, sur la photo de classe, pendant les vacances : l’acné qui fleurit chez la plupart des jeunes en pleine puberté. Mais bien qu’il soit très répandu, ce phénomène de groupe n’est pas une fatalité. Au...
Intestin et peau: le lien entre la peau et la santé intestinale
Intestin et peau: le lien entre la peau et la santé intestinale
Qu’est-ce que l’intestin et la peau ont en commun ? Beaucoup. Regarder les deux tissus au microscope révèle une flore à couper le souffle qui ne se serait sinon jamais montrée à nos yeux : Avec près d’un billion de micro-organismes par...
Intolérance à l’histamine : comment reconnaître une intolérance à l’histamine et trouver des solutions
Après un verre de vin rouge, ce n’est pas la détente qui s’installe, mais plutôt le nez qui coule ? Ce qui semble être une allergie est peut-être une intolérance à l’histamine. Découvrez ici tout ce qu’il y a à savoir.